PARTICIPANTS : ECOLE SAINTE-THERESE A LORIENT

Lire est rentré dans les moeurs

A l’École Sainte-Thérèse à Lorient, le directeur a pris connaissance de SILENCE, ON LIT ! pendant l’été 2016 et a décidé de mettre en place la pratique du temps de lecture quotidien dès la rentrée 2016. Et ce dès les petites classes où les maîtres lisent aux enfants, puis dans les autres classes dès que les enfants peuvent lire par eux-mêmes. L’enthousiasme des professeurs et des parents a rapidement été renforcé par celui des enfants pour lesquels la lecture est envisagée dès lors comme un plaisir. Les bénéfices n’ont pas tardé à se manifester et après quelques mois, SILENCE, ON LIT ! est tout simplement rentré dans les moeurs.

Premier Bilan de SILENCE, ON LIT ! après 3 mois de pratique

par Alexandre Le Pabic, Chef d’établissement de l’Ecole Sainte-Thérèse à Lorient

Notre école

Notre école est une structure allant de la TPS au M2 (240 élèves, 9 classes). Il y a aussi une classe d’ULIS (enfants handicapés). Notre établissement est implanté à Lorient dans un quartier assez loin du centre. Notre population est très hétérogène socialement, économiquement ou de par la religion.
Bien que nous soyons une école privée catholique, nous avons, avec les autres écoles catholiques de Bretagne (En Bretagne, environ 50% écoles publiques, 50 % écoles privées) une volonté de scolariser tout le monde même s’il y a des problèmes financiers.

Mise en place de SILENCE, ON LIT !

La mise en place de SOL ! fut aisée car toute l’équipe a adhéré au projet. Nous avons décidé de mettre en place cela de la GS au CM2.

Les GS et CP n’étant pas lecteurs en début d’année, une histoire ou un texte leur est lu.
Dans les autres classes, les élèves ont très vite adhéré à ce temps de lecture tout comme les enseignants qui font la même chose.

Concrètement, chaque élève possède avec lui un livre (peu importe le type) qu’il ramène de chez lui pour lire (20mn) quotidiennement. Si les enfants n’ont pas de livre chez eux (ce qui arrive malheureusement), l’école possède dans chaque classe des ouvrages (plutôt roman) mais aussi des documentaires et des journaux (mon petit quotidien, etc…)

Pour renouveler notre stock, nous avons fait un appel au don qui a fonctionné puisque nous avons reçu un bon nombre de livres et créé par la même occasion, dans une pièce inutilisée un coin bibliothèque.
Nous avons la chance aussi d’avoir à proximité de l’école une médiathèque dans laquelle nous pouvons au loisir emprunter des livres en bonne quantité.

L’évolution possible (à l’école primaire) est que les plus grands aillent lire dans les classes des enfants non lecteurs. Nous avons commencé cela en décembre en dehors du temps officiel de SOL ! qui est de 13h30 à 13h50. Les classes de GS et CP reçoivent donc un jour par semaine des enfants d’autres classes pour un temps de lecture plaisir. Les élèves de la classe d’ULIS, composée d’enfants handicapés (hétérogènes), ont eu la fierté d’aller lire à la classe de CP.

Bénéfices

A brève échéance, nous avons été surpris par l’investissement des élèves dans ce temps qui permet de revenir au calme en début d’après midi. Nous avons remarqué que les élèves se passionnaient pour SOL, restaient concentrés pour la plupart, adhéraient totalement au projet et aimaient lire des livres.

Nous avons commencé à faire des interviews des élèves sur SILENCE, ON LIT! :

Dans la classe (CE1), on aime beaucoup SOL parce que :

  • ça me relaxe, après je suis prêt à travailler
  • ça détend, il y a du silence dans la classe, ça permet de savoir lire
  • ça fait un peu de calme comme ça on est moins énervé
  • on apprend des choses, on lit des nouvelles histoires,
  • ça fait travailler notre imagination
  • on découvre de nouveaux mots

Les élèves ont tous maintenant dans leur cartable un livre, que ce soit le leur ou celui de l’école, et réclament leur temps de lecture quand l’enseignant oublie (cela arrive parfois) où s’il y a une autre animation de prévue.